Secours Populaire Français

Secours Populaire Français

JOV 2018 - Retour à Cobac Parc

06h00 en ce mercredi 22 août. Le jour se lève, le ciel est gris, la température agréable, nos sept petits aventuriers en herbe sont déjà là et nous attendent à la fois anxieux et excités. Un dernier coucou de la main aux parents derrière la vitre, et le car démarre, direction Plougastel chercher un autre groupe, surement tout autant motivé, puis cap sur Brest pour un changement de véhicule, un bus plus adapté aux longs trajets. Landivisiau, Morlaix renforcent la troupe. Les heures s'égrènent au fil des kilomètres. Quatre bonnes heures se sont déjà écoulées depuis le départ. Les premiers signes d'impatience se manifestent à travers le trop célèbre "c'est quand qu'on arrive ?".

Mais voilà l'entrée du parc. Le parking. Les portes s'ouvrent, la photo de groupe. Tout peut commencer …

Une bonne douzaine de cars sont figés là dans l'attente du retour. Les trois départements Bretons déposent leurs petits oubliés des vacances pour cette journée qu'ils, espérons, n'oublieront pas.

10h30, petit déjeuner, pause pipi, plan du parc, établissement des règles de base, choix collégial de la première attraction et nous voilà parti les yeux pleins d'étincelles.

Les chaises volantes (5), le Bateau pirate (13), les Magics bikes (10) rythment cette matinée vraiment trop courte.

Déjà midi. Pause déjeuner cette fois, ponctuée pour les moins affamés par des séances de grosses structures gonflables disposées autour du coin pique-nique (5 et 15).

 

cobac_parc_plan_2018_01.jpg

 

Course contre la montre. Reprise des activités. Circuit kart (6), Train corsaire (16) pour les plus téméraires (surtout les filles). Puis viens le moment tant attendu de l'Aqua'fun park. Des toboggans de toutes tailles, pour tous les âges et tous les goûts. Après un passage héroïque au vestiaire, filles et garçons partent s'éclater dans cet environnement aquatique très recherché, mais aussi très encombré, sous la surveillance accrue de la sécurité et de maîtres-nageurs omniprésents.

Après plus d'une heure et demi, un retour au sec est demandé de manière unanime. Étant donné l'affluence croissante, passage encore plus épique au vestiaire. Dans l'attente des filles (un vieux cliché) les garçons retournent faire un peu de Circuit kart.

Les heures passent. À cet instant se pose la question, comment satisfaire toutes les attentes dans un laps de temps aussi réduit. Après discussion, l'équipe se divise en deux groupes. L'un pour la Traversée fantastique (19) sur un pont de cordes, l'autre pour le Train de cobby (17). La traversée, victime de son succès, s'éternisant, le second groupe se risqua sur le Pont de singe (4) une fois la balade ferroviaire terminée.

Avec le temps, les activités qui paraissaient puériles le matin, étaient beaucoup plus intéressantes en cet instant. Un peu comme un alibi pour ne pas quitter le parc. Mais le temps nous avait rattrapé. Un dernier tour sur Les chaises volantes, une dernière glissade dans la Double vrille (6) pour oublier que le retour pointe le bout de son nez au travers d'un petit goûter avant la route.

Le car nous attend pour rembobiner le trajet matinal. Un parcours qui paraitra plus court pour ceux qui n'auront pas pu résister à la fatigue.

Morlaix, Landivisiau, Brest. Nouveau et dernier changement de véhicule. Plougastel puis Daoulas, synonyme de retrouvailles. 20h50, un bref échange avec les parents et chacun repart de son côté avec en tête ces moments de joie en commun qui auront permis de marquer les vacances d'au moins une journée de bonheur.

Merci à Mélanie pour son engagement pour la JOV depuis 2015.
 

Images et vidéo pour partager avec vous ces moments de joie.

 

 

 

 

Retour catégorie Journée des Oubliés des Vacances



25/08/2018
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 42 autres membres